LIVRAISON OFFERTE DÈS 89€ D’ACHAT

BELLE JOURNEE À TOI ♡

Qui suis-je ?

Je m’appelle Julie, j’ai 29 ans et je suis maman. Mais cela ne me définit pas, n’est-ce pas ? 
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu à cœur de rendre les gens heureux autour de moi. 
Alors je veux te partager un petit bout de mon histoire qui rejoint celle que je suis en train d’écrire avec toi aujourd’hui via mon Univers, et mon site internet.

Étudiante en GEA (gestion à l’IUT d’Annecy) il y a quelques années déjà, j’ai eu la chance de travailler en parallèle de mes études les jeudis après-midi et samedis afin de me sentir plus indépendante. Tu vois, déjà à l’époque j’en avais besoin. Je travaillais dans cette petite boutique située à Annecy, « Version Originale », avec deux bouts de femmes extraordinaires : France et Nezha.

 

Forcément dans cette boutique, on y vendait des bijoux, mais on y offrait surtout de l’amour et de la bonne humeur. C’est en fait là-bas que j’ai appris combien il était important de se lever chaque matin pour faire quelque chose que l’on aime plutôt que de le faire avec comme seul but : l’appât du gain. 
Ces femmes donnaient ce qu’elles avaient de plus précieux en elle à chaque personne qui passait le pas de la porte. Et j’ose imaginer que tout ça se ressentait, puisque des « habituées » il y en avait ! Je ne sais même plus si ces clientes devenues des amies, venaient pour les bijoux ou pour partager un petit moment de vie dans ce lieu magique.

Alors, ici, j’ai envie de faire pareil. De partager avec toi ce que j’aime dans ce que je fais. Ou ce que je fais avec ce que j’aime. Et toute cette histoire a beaucoup de sens pour moi. Et même si tu n’es que de passage et que tu n’achètes rien, ce qui m’importe c’est que tu aies ce sourire. Ce sourire intérieur en repartant d’ici. En te disant que tout est possible.

Merci de m’avoir lu,
Merci d’être ici,
Merci d’être toi,
Julie

Ma marque, mon identité, mon message

Eia s’est déposée là comme une évidence. La marque initiale « EnaïaMia » était difficilement prononçable et ne correspondait plus totalement à qui j’étais, à qui je voulais être.

Pour moi, cette marque incarne aussi bien l’identité de mon travail que mon message. J’ai souhaité garder cette base, ce fil rouge, de cette histoire que j’ai commencé à écrire en novembre 2021. Celle que j’écris à vos côtés.

Après une longue réflexion et puis un moment de pause, j’ai décidé de garder les voyelles du début de cette aventure : la première, la dernière, et la centrale.
Voilà la naissance d’EIA.
Élégante – Inspirante – Aimante, c’est cette femme que j’ai souhaité représenter à travers mon travail.

Mes engagements

Nous attachons de l’importance à nos actions, notre consommation en fait partie. Je me suis demandée dans quelle mesure je pouvais aussi faire quelque chose à mon échelle pour modifier ma façon de consommer.

C’est de cette réflexion que sont nés mes engagements éthiques :

Malgré mon changement de marque, je fais le choix d’utiliser toutes les boîtes et pochons de mon ancienne identité avant d’utiliser les nouveaux. Je ne souhaite pas jeter ce qui peut encore être utilisé.

Mes emballages cartons sont tous certifiés par le label FSC (garantie d’une gestion durable des forêts) et sont recyclables. Ils sont eux-mêmes fabriqués au minimum à 75% à partir de papiers recyclés.

Pour les bijoux dorés à l’or fin 24 carats, j’ai fait appel à un galvanoplaste Français connu et reconnu dans son domaine auprès d’autres créateurs de bijoux français.
L’or à l’avantage de pouvoir être fondu et réutilisé à l’infini, c’est une matière qui se recycle à l’infini.

Nous ne pouvons pas nier les enjeux environnementaux et sociétaux qui découlent de l’extraction de l’or aujourd’hui. C’est pourquoi j’ai fait appel à un partenaire local certifié, qui me permet d’avoir une traçabilité de l’or utilisé.

 

 

 

Pour ma nouvelle collection, et les suivantes, j’ai décidé de sélectionner des matières premières à hauteur de 80% en Europe ou aux USA. Tu l’auras compris, j’ai choisi de limiter mes achats en Asie. L’exploitation intensive des hommes et des enfants dans la fabrication de ces matières ne devrait pas exister. Les conditions de travail sont importantes, et ce, à une échelle mondiale.

 

À l’Avenir, et si j’en ai les moyens, j’aimerais soutenir des associations locales, qui ont à cœur d’améliorer le quotidien de personnes dans le besoin que ça soit ici ou ailleurs sur cette planète. L’entraide fait partie de mon quotidien mais j’aimerais profondément le faire à une plus grande échelle.